195959

Avertir le modérateur

16/08/2007

"le fils de l'epicier", allez y !

avec ce temps degueulasse, le cine fonctionne plutot pas mal, et c'est bien heureux , car un film merite une soiree " toile " , le fils de l'epicier...l'histoire est simple, l'epicier de campagne a un malaise cardiaque , et ne peut plus assurer sa tournee en camion. et c'est donc son fils cadet , avec qui il est en tres grand froid depuis longtemps, qui va s'y coller alors que ce travail ne le tente pas et que ses relations humaines sont disons en dessous de la moyenne. sauf qu'il faut bien sur un jolie sourrire feminin a l'histoire , c'est clothilde hesmes qui apporte la touche d'humour et de tendresse. une histoire banale de famille que rien ne semble rapprocher, avec cette tournee de l'epicier qui ouvre et ferme son magasin ambulant pour deux maisons ou trois fermes, une jolie region et un climat sympa tout au long de ce tres joli film. nicolas cazale ( antoine dans le film ) a quelques cotes Duris peut etre plus visible là dans ce personnage un peu sombre au debut, on note le retour de daniel duval dans le role du pere et quelques autres acteurs de second plan mais avec des vrais gueules comme Paul Crauchet, jeanne Goupil et liliane rovere. 

et puis en sortant on repense au banlanger qui passait ,klaxonnait et reunissait autour de la 2CV break , les habitants du quartier.. maintenant on va tous, en voiture chercher sa baguette ou son pain de2 en babgole neuve et propre, la fin de carriere de l'epicier dans certains endroits, c'est la fin de vie pour les anciens. la superette est loin, ils n'ont rien et personne pour les aider.plus de contact. quand on pense que encore il y a quelques semaines, un postier francais etait menace d'etre virer parce qu'il rendant service a quelques habitants isoles en leurs achetant qui le journal et qui un paquet de tabac qu'il deposait sur la toile ciree usee avec le maigre courrier du jour.

voila, j'espere que Nicolas Sarkozy aimera voir ce film mais surtout sa femme CEcilia, qu'ils comprendront que la vie n'est pas que le pognon des amis , les maisons louees 22 000 dollars la semaine ou les jets-prives , mais aussi l'anti-mondialisation qui casse tout sans respecter l'homme et l'epicier et son klaxonpeut etre d'un aotre age mais qui fait que la vie est vie partout.

au fait le film dont je parle est du a Eric Guirado , dont c'est la seconde grande realisation apres " quand tu descendras du ciel" et un cesar du court metrage en 2001 pour "un petit air de fete" 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu