195959

Avertir le modérateur

29/03/2008

mon mai 68

en 1968 , j'avais 15 ans , j'etais a l'ecole bien sur mais trop jeune pour participer aux evenements de mai .Habitant une grande ville, universitaire et aussi industrielle, j'ai vecu a ma facon la revolution. j'avais un oncle qui faisait medecine et un cousin proche qui etait lui aussi en medecine, je les ecoutais raconter les greves afin beaucoup plus d'interet que d'ecouter auguste mon grand pere , me narrer Verdun et ses tranchees. mon pere travaillait dans une boite dont les bureaux etaient situes cours des cinquante otages, endroit de predilections pour les affrontements de l'apres midi. ainsi, le midi il revenait du bureau en pleurant des gaz lacrimogenes de la veille et le soir en pleurant de ceux de l'apres midi.il a beaucoup pleure durant ce mois. en general, les compagnons qui travaillaient pour cette boite et ceux d'autres boites venaient deloger les cadres en matinee et il ne restait plus que deux ou trois personnes a plancher sur des chantiers stoppes et des devis repportes. moi, je n'allais pas toujours au lycee. la majorite des profs etaient en greve depuis le debut, alors je restais chez moi ou j'allais jouer au foot avec des pots. certains de notre age parlaient de personnes etrangeres a mon environnement , marx , le che, des revolutionnaires a la mode. pour ma part, au debut des greves j'avais un begin pour une fille dont je me souviens du nom mais pas du prenom... Moreau. elle avait les cheveux blonds longs et c'etait une jolie fille. on se parlait assez souvent, elle ne semblait pas me detester .mais un mec plus revolutionnaire que moi, c'etait pas tres complique ,est passe par là avec ses grandes theories et ses histoires de CRS aux trousses et la jeune Moreau a disparu de la cour de recre. elle et ses cheveux blonds. mes copains fumaient, certains avec meme des attouchements avec des copines dans les toilettes du lycee, les premiers emois dans les chiottes, pas terrible mais on etait pas regardant. il faisait beau, on allait parler avec des profs qui informaient des resulats des reunions et des assemblees. on lisait les journaux mais pour une grande partie , c'etait des journaux de droite. donc pas fiables du tout.on avait de l'essence chez nous , on a toujours eu de l'essence a la maison,meme si on faisait attention quand meme. l'entreprise ou bossait mon pere avait un stock  pour ses cadres. c'etait le debut des "stock-option" mais sous forme de litres de super.parfois ma mere disait que certains produits manquaient dans les magasins. elle etait de droite, mon pere plus du centre. meme un peu a gauche , legerement , pour les employes de l'entreprise. il les respectait beaucoup et c'etait reciproque. je suis alle plusieurs fois , enfant sur des chantiers avec mon pere et les compagnons lui parlaient avec respect mais lui le faisait aussi. je garde ce souvenir grave .il saluait tous les ouvriers avec courtoisie. je ne pense pas que mon pere fut gaulliste. il est alle un jour a une manif pour la reprise du travail et quand la tele a rendu compte de ce rassemblement , ils ont parle de rassemblement de soutien a de gaulle. je me souviens que mon pere etait furieux. d'autant plus furieux, que vers la place royale , il avait pris un coup de poing en pleine face , la manif avait quelque peu degenere.quand mon oncle venait manger , mon pere et lui etait rarement d'accord. mais dans la bonne humeur. voila , mon petit 68. un jour, vers la fin, la rumeur a courru que la legion etait vers le nord de nantes, a suce. je ne sais pas si c'etait vrai ou pas. il parait que nantes etait designe pour que l'armee s'en mele et fasse un exemple. un copain journaliste sur paris qui lui a photographie 68, m'a aussi parle de cette rumeur sans pouvoir la confirmer d'ailleurs . nantes remuait beaucoup avec st nazaire pas loin et sud aviation, une des premieres boites a partir dans le conflit. j'ai jamais revu la jeune moreau....mai 68, c'etait elle .mais apres , j'ai vu les differences de comportements surtout dans l'education nationale. c'etait mieux apres , plus libre et moins ringard.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu