195959

Avertir le modérateur

28/12/2013

tgv et rafale, la faillite..

la rafale est difficile a vendre on le voit depuis des lustres, on passe d'espoir en deception que l'on soit sous n'importe quel gouvvernement le rafale de dassault est un avion cher a l'achat , cher a l'usage et cher en entretien. dernierement le bresil revient sur une decision que probablement nicoals sarkzoy avait anticipe un peu trop et la france sera tenue d'acheter pour son usage le nombre minimum de rafales prevu par le contrat. car derriere cet echec a l'export , il reste aussi que l'armee francaise comble des trous.donc le contribuable. meme chose pour notre bon vieux tgv dont le succes national n'est pas a minimiser mais qui souffre al'export pour ne pas dire plus. la sncf, a tout mise sur le TGV et a donc equipe dans un premier temps la france puis a surequipe le pays sous pretexte de vitrine sous pretexte de paix social sous pretexte de bien des choses. les couts des liaisos explosent , l'entretien organise autour de raiseau ferre de france ne suit pas et le deficit cumule devient collosale. qui n'a pas sa ligne tvg rentable ou pas d'ailleurs, qui n'a pas sa liaison de moins en moins rapide avec la capitale... quand on veut on peut comme parfois en loire atlantique on le dit, surtout au sujet d'un aeroport que les elus veulent et donc l'utilite a moyen et log terme est contestable. la liaison paris nantes souffre de lenteur au fil des temps alors que le billet augmente de facon importante. 2h a sa creation, le tgv met maintenant montparnasse a 2h15 sous pretexte de travaux permanents et sans doute jamais termines.

cela demontre que quand l'etat ne veut pas etre comptable de ses interets , il fait en gros n'importe quoi .

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu