195959

Avertir le modérateur

27/03/2015

l'education nationale est en cause.

l'education nationale est un peu comme l'eglise, elle n'aime pas les histoires de petits garcon ou de petites filles qui se font tripoter ( malheureusement parfois plus ) par un prof. on constate que non seulement elle a du mal a gerer le problememais qu'elle deplace le suspect , deplacant ainsi le probleme sans le resoudre. il semble inconcevable pour l'education nationale d'accepter qu'un prof puisse etre purement et simplement plus en contact avec les enfants. autant la loi prévoit des fautes lourdes dans le prive , autant dans l'education nationale on gere simplement en mutant le prof. je comprend parfaitement ce que peuvent ressentir les parents d'eleve dans le dernier cas de l'actualite et que nous sommes dans une totale incomprehension quand on nous annonce que le prof en question ou le maitre pour les puristes, n'en était pas a son coup d'essai.. et pourtant la justice dispose des armes pour regler ce probleme si elle n'est pas entrave pour appliquer les sansctions. la question ne se pose pas.. un prof , un maitre d'ecole doit etre ecarter des enfants des que sa culpabilite est reconnue. c'est du bon sens et pourtant , l'education nationale traine quelques casseroles depuis pas mal de temps... 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu